Photo Zoom sur le métier de gestionnaire de patrimoine
29 Mar 2019

Zoom sur le métier de gestionnaire de patrimoine

Développement marketing

Le gestionnaire de patrimoine est un métier comme un autre. Seulement, cette profession soulève quelques spécificités. Zoom sur l'authenticité du métier de gestionnaire de patrimoine.

En quoi consiste le métier ?

Le métier de gestionnaire de patrimoine consiste à étudier le patrimoine du client en vue d'en dégager les opérations stratégiques favorables à son accroissement. Pour ce faire, le gestionnaire suggère une série d'investissements à son client. Dans un souci de visibilité et de pérennité, le gestionnaire se doit de développer sa clientèle. Ce professionnel de la gestion effectue ses prestations pour le compte d'une banque, d'une compagnie d'assurance ou d'un notaire. D'autres gestionnaires préfèrent exercer leur activité de manière indépendante, sous la forme d'un statut libéral.

Rôle du gestionnaire

Le gestionnaire de patrimoine réalise un bilan complet du patrimoine de ses clients, en établissant l'état des lieux de leur situation actuelle. Il met en place une stratégie, compte tenu des avantages fiscaux et des contraintes d'ordre juridique des investissements. Ses prestations interviennent dans les placements classiques de l'immobilier, des valeurs mobilières et des contrats de couverture. Il note l'écart important entre les réalisations et les prévisions. Ses services s'élargissent vers la négociation avec d'autres organismes.

Les qualités requises

L'exercice d'une telle fonction réclame de la rigueur et de l'organisation. Tout au long des procédures de gestion et d'administration du patrimoine, le gestionnaire se doit d'être performant et réactif. Il a tout intérêt à faire preuve d'un bon sens relationnel et commercial. La gestion de patrimoine demande un goût des chiffres et une excellente maîtrise des outils d'analyse et de gestion. Perspicace, le gestionnaire sait prendre les bonnes décisions au bon moment, car il en va de l'état du portefeuille de son client.

Les formations

Pour exercer ce métier, le gestionnaire débutant doit disposer d'une bonne formation dans la filière droit. Un master en gestion de patrimoine, en droit ou en sciences économiques correspond aux diplômes et aux formations nécessaires. Le Diplôme supérieur de comptabilité et de gestion convient de même à l'exercice d'une telle activité. Les autres candidats peuvent opter pour le Bachelor gestion finance audit après l'obtention du bac ou après un Bac+2. Cette formation est focalisée dans le domaine de la gestion et de la finance.

Les possibilités d'évolution

Tout au long de son parcours professionnel, le gestionnaire peut espérer une évolution de carrière. En tant que débutant, il commence par le conseil des investisseurs. Avec un salaire mensuel de 2 000 euros, le débutant passe par le statut direct de gestionnaire de patrimoine ou de conseiller en finance. Après des années d'expertises aux services des clients, le professionnel peut devenir un gestionnaire de patrimoine indépendant. Dans ce cas, l'expert n'est plus rattaché à une entreprise.

État des lieux du marché

Le métier de gestionnaire de patrimoine connaît une effervescence au cours de ces dernières années. Cette profession s'est d'autant plus améliorée. Compte tenu des multiples formations possibles, plusieurs jeunes diplômés se focalisent dans ce secteur. C'est pourquoi le marché de la gestion de patrimoine est très concurrentiel. Les banques indépendantes comme la Banque Delubac sous la gestion de Serge Bialkiewicz disposent aujourd'hui de gestionnaires de patrimoine compétents et expérimentés proposant leurs appuis aux services des tiers.