Photo Le guide pour résoudre les conflits internes en entreprise
05 Sep 2019

Le guide pour résoudre les conflits internes en entreprise

Dirigeants

Avoir une relation sereine avec ses collègues est un vrai moteur pour rendre les employés efficaces et stables. Sans cela, la routine et la pression pèseraient trop et se feraient voir dans la productivité. C'est pourquoi, il est primordial de minimiser les rivalités et de s'assurer d'une bonne communication entre les collaborateurs. Cependant, il faut être préparé à toutes les éventualités. Voici nos conseils pour gérer correctement les différents conflits internes en entreprise.

Repérage et analyse du type de conflit

Les leaders aperçoivent rarement les problèmes relationnels qu'il y a entre leurs collaborateurs. D'ailleurs, la plupart des employés ne ressentent pas la nécessité d'en parler auprès de leurs supérieurs hiérarchiques.

Il faut donc commencer par repérer les personnes en conflit s'ils ne se manifestent pas d'eux-mêmes. Cette démarche est très importante afin d'isoler rapidement le cas et éviter les impacts sur le travail de chacun. Vous devez savoir s'il s'agit d'un conflit de générations, de pouvoir, ou d'un conflit destructif (moqueries, insultes, harcèlement etc.).

Pour ce faire, vous pouvez vous renseigner auprès d'autres employés neutres qui pourront donner leurs versions des faits et vous permettre de déterminer l'ampleur du conflit. Une fois renseigné, vous pourrez décider de la manière la plus efficace et définitive de résoudre le problème.

Confrontation des deux parties et médiation

Commencez par convoquer les personnes concernées dans un espace neutre et moins formel que le bureau. C'est impératif avant d'ouvrir le dialogue et laisser chacun s'exprimer. En effet, il faut avant tout apaiser les tensions. Qui plus est, résoudre le conflit à l'abri du regard des autres employés évitera les polémiques.

En tant que supérieur hiérarchique, vous devez imposer quelques règles avant le début du dialogue afin d'éviter les débordements. Toutefois, la résolution du problème doit se faire volontairement et non à cause de la pression hiérarchique.

Un médiateur doit être objectif et neutre. Son rôle sera d'essayer d'améliorer la communication entre les deux parties et de les amener à se comprendre. Ce n'est qu'en commençant de cette manière que vous arriverez à résoudre le problème.

Résolution du conflit : compromis ou consensus

Au cours de la confrontation, chaque partie fera instinctivement le nécessaire pour que la finalité des argumentations tourne en sa faveur. Pourtant, c'est ce que vous devez éviter absolument si vous ne voulez pas que les choses empirent. Ce sera donc à vous d'orienter les deux parties vers une voie moins agressive et plus adaptée à la situation.

La première option que vous pouvez avancer est la recherche du « compromis ». Dans ce cas de figure, chaque partie devra faire un pas vers l'autre et renoncer à certains de ses principes pour arriver à une entente. Cette solution peut être la meilleure pour les types de conflits comme les diversités d'opinions, de générations et les conflits d'intérêts ou de pouvoir.

La seconde option est un peu plus compliquée mais radicale pour que les relations repartent d'une bonne base. Il s'agit du « consensus ». Cette situation obligerait les deux parties à trouver ensemble une solution qui leur convient l'une comme l'autre. Ils finiraient alors par se rendre compte de leurs erreurs et accepter l'idée adverse, ou se mettraient d'accord sur une même idée.