Photo Les freelances, préparez-vous à la prochaine récession
25 Jan 2019

Les freelances, préparez-vous à la prochaine récession

Dirigeants

Wayne Calloway, le PDG de PepsiCo qui a dirigé une grande partie de la croissance explosive de l'entreprise dans les années 1980, disait à propos du changement : "Le meilleur moment pour réparer le toit est quand le soleil brille".

Et bien, on peut se demander si le soleil brillera encore longtemps sur l'économie mondiale. Le marché boursier connaît une crise prolongée, les inquiétudes tarifaires du Brexit et de la Chine préoccupent la presse, et la plupart des grandes banques et maisons de courtage sont de plus en plus pessimistes.

Comme le dit CNBC.com, "La plupart des économistes de Wall Street pensent toujours qu'une récession ne se produira pas avant 2020 ou plus tard, mais ils s'inquiètent de plus en plus des conditions économiques et des taux plus élevés à mesure que le marché boursier est en chute libre. Mais, tandis que les banques et les maisons de courtage tentent de calmer les esprits négatifs du marché, le S&P 500 est prêt pour la pire performance annuelle du marché depuis 2009.

Que font les freelances intelligents pour se préparer à un ralentissement économique ?

Commençons par l'essentiel. Bien qu'une grande partie du travail des freelances soit essentielle à la mission des organisations clientes, trois facteurs devraient inciter ces indépendants à économiser pour une période difficile :

En période de récession, les entreprises réduisent leurs coûts, éliminent ou suspendent les investissements non essentiels et, de façon générale, réduisent leurs dépenses. Cela peut réduire les opportunités, même pour les meilleurs freelances

L'augmentation des dépenses en informatique est fortement corrélée à la croissance rapide des freelances et à l'émergence de marchés de talents numériques comme Upwork. Mais, on peut s'attendre à ce que la corrélation fonctionne aussi à la baisse : comme cela s'est produit lors des ralentissements économiques précédents, les dépenses en technologie et, par conséquent, les dépenses pour les freelances technologiques vont diminuer avec le ralentissement de l'économie

Une étude intéressante du GIE, le groupe de réflexion financé par Sean Parker, suggère que la volonté des plus jeunes de travailler en freelance pourrait diminuer à mesure que les conditions économiques deviennent plus difficiles. Selon le GIE, la génération Y admire l'entrepreneur mais préfère généralement un style de vie moins risqué. Bien que 71 % des personnes interrogées reconnaissent que la prise de risques et la volonté d'échouer sont importantes pour progresser dans la vie et que 62 % ont songé à démarrer une entreprise, 44 % croient que la meilleure façon de progresser dans leur carrière est de gravir les échelons de l'entreprise. Et seulement 2 % croient que l'entrepreneuriat est le meilleur moyen de faire progresser leur carrière.

Que peuvent faire les freelances pour se préparer et préparer leur entreprise à une récession qui pourrait être plus proche que ne le prévoient les experts économiques ?

Êtes-vous prêt financièrement ? Alice Holbrook de Nerdwallet offre une perspective utile. Son conseil : (a) épargnez plus en dépensant moins, en mettant suffisamment de fonds de côté pour couvrir les coûts en supposant une baisse importante des activités de votre entreprise, (b) réinvestissez vos placements en réduisant les risques si possible, et (c) en réduisant vos dettes. Avez-vous vraiment besoin de cette BMW Z4 ? Une Subaru vous conduira au même endroit, et probablement aussi vite.

Renseignez-vous

 C'est le bon moment pour examiner attentivement votre entreprise et déterminer les changements que vous devez y apporter. Votre domaine d'expertise est-il à la hausse ou à la baisse ? Il y a une demi-vie à chaque expertise, et il faut savoir si c'est le moment d'apporter un changement. Votre entreprise est-elle bien organisée d'un point de vue financier ou dépensez-vous trop d'argent en équipement inutile, en contact avec la clientèle, en marketing ou dans d'autres catégories ? Si vous travaillez dans le domaine du talent numérique, est-ce le moment de vérifier si les objectifs que vous vous êtes fixés ont été atteints et si vous devriez apporter un changement ou ajouter un deuxième ou un troisième marché pour développer votre entreprise ? Enfin, examinez ce que vous facturez à vos clients. Comme mon ami Frank Cespedes, le doyen de la gestion des ventes à la Harvard Business School aime bien le dire, ne manquez jamais une occasion d'augmenter vos prix, mais ne vous mettez pas hors course. Bref, c'est le moment d'examiner votre business plan et vos dépenses, et d'identifier les changements à apporter à court et moyen terme.

Apprenez de vos clients

C'est un bon moment pour recevoir les commentaires de vos meilleurs clients. Ce n'est pas toujours facile de demander pourquoi on vous embauche et quand on ne vous embauche pas, mais vous apprendrez des informations importantes sur la façon dont vos meilleurs clients vous voient et donc sur le marché. N'ayez pas peur de poser la prochaine question évidente : "Quelles sont les compétences que je dois développer ou améliorer pour continuer à être considéré comme un membre important de l'équipe freelance de votre entreprise ?"

Examinez et élargissez votre réseau

 C'est aussi un bon moment pour examiner, évaluer et développer votre réseau et la qualité de vos relations professionnelles. Selon le magazine Entrepreneur Magazine, le réseautage est essentiel à la croissance de votre entreprise, et Jeff Wald de Forbes.com insiste sur le fait que l'importance du réseautage pour les freelances ne cessera de croître. Avez-vous les compétences relationnelles qui vous permettront de renforcer et de mettre à profit vos relations clients les plus fructueuses et de vous mettre en contact avec de nouveaux groupes de clients pour faire croître votre entreprise en tant que freelance ?

Obtenez de nouvelles compétences là où la demande est à la hausse et est susceptible de persister. La plupart des observateurs des technologies de l'information voient quatre domaines où la demande de freelances est particulièrement forte : (a) la robotique et l'Internet des objets sont certainement un domaine de demande technique freelance, de même que (b) l'IA et l'apprentissage automatique, (c) la blockchain et (d) la data science. Mais l'informatique n'est pas le seul domaine où la demande augmente, comme le souligne Elaine Pofeldt. Quel que soit votre domaine d'activité, assurez-vous d'avoir les compétences nécessaires pour continuer à attirer des collaborateurs intéressants, que ce soit dans les RH, les acquisitions ou le content marketing.

Investissez, ne lésinez pas sur le développement professionnel

 Comme l'écrit Bill Aruda : "L'éducation coûte de l'argent, mais en tant que freelance, il n'y a plus de société mère qui paie la facture". Cependant, un investissement continu dans le développement professionnel est essentiel, comme l'atteste 87 % de la génération Y." Si vous ne vous développez pas, vous sacrifierez inévitablement votre avantage concurrentiel.

Enfin, posez-vous la question : Est-ce que le travail indépendant est fait pour moi (maintenant) ? Il est possible que votre carrière de travailleur indépendant ait été émotionnellement et financièrement dépendante du boom économique des dernières années. Comme le dit l'expression : "Si tu ne supportes pas la chaleur, sors de la cuisine." Et pour de nombreux freelances, la menace d'une période économique difficile est un appel à envisager un emploi à temps plein ou des contrats à plus long terme. Par exemple, j'ai quitté un cabinet de consultation indépendant très lucratif pour me joindre à une grande banque à titre de vice-président principal des RH et chef de l'apprentissage et des talents à temps partiel. Avec deux fils à l'université et la " Grande Récession qui approche ", c'était la bonne décision pour ma famille. Six ans plus tard, j'ai repris le travail en freelance.